• François DesRosiers

À la découverte du OM-D E-M1X


Olympus OM-D E-M1X, 300F4 @ F4.5, 1/1000s, ISO 800


J’ai la chance pour mon travail de pouvoir utiliser le nouveau boîtier Olympus OM-D E-M1X et un bon choix d’objectifs. Ici, c’est avec le 300mm F4 que je photographie ce magnifique chevreuil dans son environnement sauvage. Ça me fascine toujours de voir ces animaux à Montréal, dans le centre du fleuve Saint-Laurent aux îles de Boucherville. On a le privilège d’avoir une SEPAQ en pleine ville, c’est tout de même extraordinaire. Profitez-en et prenez votre abonnement annuel pour tous les parcs, comme ça , ça va nous aider à les garder.



Olympus OM-D E-M1X, 40-150 F2.8Pro @ 142mm , F4,5 , 1/1000S , ISO 800


Ici, il y a deux beaux cerfs de Virginie qui broutent tranquillement. J’ai dû voir au moins 25 de ces bêtes-là durant ma sortie, ça doit être comme les marmottes, y sortent de leurs tanières au printemps. Je dois avouer que ce zoom est sûrement l’objectif que je préfère dans tous les objectifs avec lesquels j’ai travaillé à date. Il est rapide, précis et léger, parfait pour le photographe de nature et de randonnée. C’est certain que pour la photographie animalière, c’est un peu court, mais c’est tellement flexible comme outil.



Olympus OM-D E-M1X, 40-150 F2.8 Pro @125 mm, F4, 1/160s, ISO 200


J’ai eu l’occasion de voir souvent des castors dans ma vie, mais toujours dans l’eau. Que ce soit en kayak, en canot à la pêche ou juste dans une chaloupe pour relaxer. En regarder un se faire un casse-croûte ben tranquillement devant moi, c’est assez particulier. J’ai pas pris de chance, je me suis placé de façon à ce que si l’arbre venait à tomber, j’étais correct. Proche comme ça, c’est pas un animal qui à l’air très sympathique. C’est un espère de gros rat avec une queue immense pour faire du bruit et travailler avec. J’étais à environ une vingtaine de pieds de lui et avec mon zoom à 125mm , c’était parfait pour avoir de la flexibilité pour mon cadrage.



Olympus OM-D E-M1X, 40-150 F2.8 Pro @150mm, F4, 1/100s, ISO 200


C’est certain que comme exercice de mise au point, c’est assez facile. Faut dire que je commence à peine a utiliser mon boîtier, ce qui fait que j’ai pas encore tous les ajustements prêts quand c’est le temps, mais ça va venir. Le gros avantage d’un appareil sans miroir comme le OM-D E-M1X, c’est qu’on voit directement l’exposition dans notre viseur et que c’est donc facile de faire les ajustements en conséquence, J’étais en priorité à l’ouverture, posemètre multizone et autofocus simple. J’ai regardé mon castor et je lui ai dit « bouge pas ». Je lui ai pas demandé de sourire, parce qu’il avait les dents sales.



Olympus OM-D E-M1X, 40-150 F2.8 Pro @ 85 mm, F5,6, 1/500 S, ISO 200, Haute résolution 50millions pixels à main levée


Je me suis dit que je devais au moins faire quelques photos en haute résolution avec E-M1X pour voir comment ça fonctionne. Ben, m’a vous dire que ça va bien et que j’en suis bien impressionné. C’est pas compliqué et les résultats sont à la hauteur des attentes. Ça change la donne quand on a besoin de plus de résolution, même si ça m’arrive que très rarement. J’expose habituellement mes photos en format 16 x 20 pouces et j’ai vraiment aucun problème avec mes appareils micro 4/3. C’était une belle journée pour la haute résolution à main levée, pas de vent et pas de feuille. C’est pas fini, vous allez en entendre encore parler bientôt.

En attendant, bonne photo, les amis

Desros


0 vue
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now