• François DesRosiers

Repartir d'un pas nouveau


Dernièrement, j’ai fait un gros changement dans ma vie professionnelle. J’ai quitté Lozeau, le magasin de photographie pour devenir représentant des ventes pour Olympus Canada. Après 30 années à travailler au même endroit, c’est un gros et bon choc qui m’arrive.

Vous allez me voir plus présent sur mes médias sociaux, blogue, Instagram et Facebook, sûrement un peu de Youtube aussi. Je vais m’occuper principalement de formation pour les utilisateurs Olympus et aussi le personnel des magasins au Québec et en Ontario. Ça va me faire un assez grand territoire à couvrir, ce qui va être vraiment intéressant. Il y a tellement d’endroits que je ne connais pas encore. Je vais avoir à faire aussi beaucoup de photographie afin de connaître mieux mes appareils et objectifs, même si j’utilise du Olympus depuis maintenant plus de 6 ans. Ce qui fait que si vous avez des questions sur du Olympus, faudra surtout pas se gêner.

C’est pour ça que je commence par des photos d’il y a maintenant 2 ans. J’ai pas encore reçu mes démos, donc pas de nouvelles photos, mais ça s’en vient. Tant qu’à partir à nouveau, aussi bien y aller avec un merveilleux voyage à l’île du Prince Edward.


OM-D EM1 et le 7-14 F2,8 Olympus @ 14mm pour 1/60 F2.8 et 400 ISO


C’est en route qu’on a rencontré ce beau chien de pierre. Il était là à nous attendre bien sagement sur le bord de la rivière. Un vrai petit pitou qui demande un calin en arrière de l’oreille. Ça nous a fait un repos bien mérité après toute cette route en grande partie sous la pluie. Comme de raison, je suis allé faire quelques photos avec mon Olympus . C’était une fin de soirée un peu triste et nuageuse, parfaite pour aller avec notre état de fatigue. On en a toute de même profité pour descendre jusqu’à la rivière afin de l’entendre encore mieux. C’est fou, comment on devient partie de la nature quand on se laisse conquérir par elle. Après quelques instants, fini les traces de la route dans notre corps. L’endroit avait gagné.



Olympus OM-D EM1, 12-40 F2.8 Pro Olympus @ 32mm F5, 1/400s et 200ISO


Cette tête au vent a attiré mon regard dès que je l’ai vu. On était campé au Cabot Beach Parck à l’île du Prince Edward, direct au bord de la mer ou presque. Tout était parfait, l’océan, le ciel d’une pureté sans pareil et ces rochers rouges. De vrai Viking, prêt à tout affronter pour demeurer sur place pour l’infini des temps. Seul l’appel du large pourrait les faire changer d’endroit. Quand il n’y a pas trop de vent, c’est génial pour faire du kayak. Pour se baigner, c’est autre chose, l’eau est comme trop froide pour pouvoir en profiter plus que 2 minutes, ensuite, on ressemble aux rochers qui nous entourent. C’est pas grave, c’est majestueux comme paysage.



Olympus OM-D EM1, 7-17 F2.8 Pro Olympus @ 7mm F5,6, 1/80s 400 ISO


Un coucher de soleil comme je les aime, toujours dans le même Parc. C’est par un ciel de tempête qu’on a marché sur cette belle plage juste avant de se faire un bon souper. Le côté plaisant de notre voyage, c’est qu’on campait avec beaucoup de confort grâce à notre petite roulotte Litte Bigfoot, genre Boler, et un camper Popup dans mon Tacoma. La chose fantastique avec ça, c’est qu’on est au sec, à l’abri du vent quand il y en a et il y en a toujours et en plus on sait dans quel lit on dort. C’est propre, simple et il y a peu de place pour les superflus. Comme j’ai un rythme assez différent de ma conjointe, ça me permet de bizouner mes photos le soir et de ronfler à souhait par la suite. Mon équipement Olympus était parfait pour moi. Boîtier et objectifs tropicalisés, donc pas de soucis pour l’air marin et la poussière de la plage. Le truc, c’est de se trouver un endroit à l’abri du vent pour changer d’objectif.





Olympus OM-D EM1, 12-40 F2.8 Pro Olympus @12mm F4, 1/1250s 100 ISO


On avait tellement entendu parlé de la fameuse plage de Singing Sand à l’île du Prince Edward qu’on avait pas le choix d’aller y faire notre tour. Comme à chaque fois qu’on entend parler d’une place comme ça, on est toujours un peu craintif que ce soit une trappe à touriste. Pour la trouver c’est simple, on prend la route 16 qui fait le tour de l’île dans ce coin et ensuite on tourne à Mossey RD, si on la voit. Le problème, c’est que c’est un numéro de route qu’il y a sur le bord du chemin. De la 16, on voit pas la mer, juste un champ de patate et un petit chemin de terre rouge. C’est ça qu’on a pris, au bout, un presque stationnement avec de l’eau et de la boue. On arrête, y a une trail pour aller vers la plage qui passe dans un mur d’herbe et de sable. On y va et de l’autre côté c’est … le paradis. Une plage incroyable à perte de vue, du sable fin et la mer froide, ben froide, même frette en ta!



Olympus OM-D EM1, 12-40 F2.8 Pro Olympus @ 12mm F 4 , 1/500s 100 ISO


Le photographe prêt à tout et surtout très heureux d’être là. J’ai toujours mon trépied avec moi lorsque je pars photographier. J’ai aussi sur moi mes filtres de densité neutre au cas où je voudrais faire de la longue exposition et un polarisant pour des ciels dramatiques. Sur cette plage, ma blonde et moi, on a marché dans l’eau un bout de temps et ensuite on allait sur le sable, se dégeler les pieds avant de retournés dans l’eau et ainsi de suite. Si vous allez dans ce coin de pays, faut absolument arrêter là et prendre le temps de respirer l’air du large et entendre ce que la mer a à vous dire.

C’est une des raison, pourquoi j’aime autant mon équipement Olympus. Ça me permet de tout emporter avec moi, dans un petit sac à dos et marcher durant des heures n’importe où. J’ai pas peur des intempéries ou de l’embrun marin.

J’ai vraiment hâte de revoir la mer encore et encore.

Bonne photo les amis.


Desros



0 vue
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now